A la une
  • DES ÉTUDIANTS ENLÈVENT UN AGENT DES FORCES DE L’ORDRE À EL JADIDA
    DES ÉTUDIANTS ENLÈVENT UN AGENT DES FORCES DE L’ORDRE À EL JADIDA

    Quatre étudiants de l’Université Chouaïb Doukkali d’El Jadida ont été arrêtés. Ils sont soupçonnés d’avoir enlevé et séquestré un agent de police. Les détails.Enlèvement et séquestration d'un agent des forces de  l’ordre. C’est ce dont quatre étudiants universitaires de Chouaïb Doukkali à El Jadida sont soupçonnés.Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale, les quatre étudiants en question auraient prémédité l’enlèvement et la séquestration d’un agent de la police, à l’intérieur d’une cité universitaire.Alertées, les forces de l’ordre sont intervenues pour libérer la victime et arrêter les présumés coupables. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes et effets de cet incident, au demeurant inouï, sous la supervision du Parquet général compétent. Toute personne dont la responsabilité aura été prouvée dans cet enlèvement sera arrêtée et présentée devant la Justice.

  • M. Akhannouch : Le Salon du cheval d'El Jadida a gagné une notoriété internationale
    M. Akhannouch : Le Salon du cheval d'El Jadida a gagné une notoriété internationale

    Le Salon du cheval d’El Jadida, dont la dixième édition s'est ouverte lundi, a gagné une notoriété internationale, a affirmé le ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch.Cette manifestation, organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, est arrivée ''au stade de la maturité'' et a insufflé ''une réelle dynamique'' au secteur, s’est félicité le ministre dans une déclaration à la presse.Le Salon, a-t-il expliqué, est devenu ''une locomotive'' pour l’ensemble de ce secteur, qui connaît un important développement, l’accroissement des investissements et la multiplication des compétitions, notamment celles de Tbourida, en plus de la hausse dues prix des chevaux.Le ministre a fait état de l’amélioration des différentes races de chevaux, dont les cinq principales se sont améliorées de plus de 900 nouvelles naissances par rapport à la moyenne habituelle.Organisé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le Salon du cheval d’El Jadida, est marqué cette année par la participation d'une centaine d'exposants représentant des professionnels du secteur, des associations, et des institutions d'une vingtaine de pays arabes et européens.Mettant en évidence la place du patrimoine équin au plan, tant national qu’international, cette manifestation a pour ambition de hisser le Maroc au rang des grandes nations du monde équestre, en veillant à promouvoir l’ouverture du Royaume pour en faire une plate-forme d’échange d’expériences dans les domaines d’élevage des chevaux, du sport et d’art équestres.

  • le Prince Héritier Moulay El Hassan préside l'ouverture de la 10è édition du Salon du cheval d'El Jadida
    le Prince Héritier Moulay El Hassan préside l'ouverture de la 10è édition du Salon du cheval d'El Jadida

    Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan, a présidé, lundi, la cérémonie d’ouverture de la dixième édition du Salon du cheval d’El Jadida, qui se poursuivra jusqu’au 22 octobre sous le thème "Le Salon du cheval, 10 ans de fierté et de passion".SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside l'ouverture de la 10è édition du Salon du cheval d'El Jadida16 Octobre 2017A son arrivée au Parc d’expositions Mohammed VI, SAR le Prince Héritier a été accueilli par Moulay Abdellah Alaoui, président de la Fédération Royale Marocaine des Sports Equestres (FRMSE), avant de passer en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs.SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a été salué par le ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, le wali de la région de Casablanca-Settat, gouverneur de la préfecture de Casablanca, Abdelkébir Zahoud, le président du Conseil de la région, Mustapha Bakkoury et par le gouverneur de la province d’El-Jadida, Mohamed Amine El Guerrouj.SAR le Prince Héritier a été salué aussi par le président du Conseil provincial d'El Jadida, le président du Conseil communal, le président de la commune de Haouzia, les représentants de l'autorité civile et militaire de la province d'El Jadida, les membres du Conseil d'Administration de l'Association du salon du cheval, les représentants des sponsors du Salon, ainsi que par des cadres du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.A l’entrée du Hall d’exposition, SAR le Prince Héritier a été salué par SAR le Prince Abdelaziz Ben Ahmed Ben Abdelaziz Al Saoud, président de l'Organisation du cheval arabe, SEM. Issa Ben Mohammed Al Mohannadi, président du «Club qatari de course et d'équitation», M. Hamad Ben Abderrahman Al Attiyah, président de la "Fédération équestre qatarie", et M. Nasser Sherida Al Kaabi, Directeur général du "Club qatari de course et d'équitation''.SAR le Prince Héritier a, par la suite, effectué une tournée à travers les différents espaces et villages du Salon, dédiés notamment à la célébration des 10 ans d’existence du Salon, aux régions du Royaume, aux institutionnels (la Direction générale de la Sûreté Nationale, les Forces Armées Royales, la Garde Royale, la Gendarmerie Royale, les Forces auxiliaires), aux sponsors, à l’artisanat, à l'international et aux éleveurs.SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a ensuite assisté, à la carrière principale, à des shows, des spectacles artistiques et des voltiges équestres, exécutés par des troupes et cavaliers marocains et étrangers.Il s’agit notamment de spectacles de carrousels des Forces Armées Royales, de la Gendarmerie Royale, et de la Direction Générale de la Sûreté Nationale, de dressage classique par le cavalier et cascadeur Mario Luraschi (France), de dressage espagnol à la Garroche par des cavaliers de l’Ecole Equestre de Cordoue (Espagne), de démonstrations de voltige cosaque et classique (l'école d'art équestre de Marrakech et la société royale d’encouragement du cheval), et des figures artistiques conçues par l’artiste équestre Santi Serra Camps (Espagne).Par la suite, SAR le Prince Héritier s'est dirigé vers la carrière de la Tbourida où il a suivi des spectacles de fantasia animés par 15 Sorbas représentant les différentes régions du Royaume. A l'occasion de cette 10ème édition, les meilleures troupes des différentes régions du Royaume se disputeront le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI de Tbourida dans sa deuxième édition.Organisé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le Salon du cheval d’El Jadida, est marqué cette année par la participation d'une centaine d'exposants: des professionnels du secteur, des associations, et des institutions représentant une vingtaine de pays arabes et européens comme l’Algérie, l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, la France, la Hongrie, le Cameroun, le Mali, la Norvège, le Qatar, la Turquie, le Sénégal, le Soudan, et le Burkina Faso.Mettant en évidence la place du patrimoine équin au plan, tant national qu’international, cette manifestation, qui souffle cette année sa 10ème bougie, a pour ambition de hisser le Maroc au rang des grandes nations du monde équestre, en veillant à promouvoir l’ouverture du Royaume pour en faire une plate-forme d’échange d’expériences dans les domaines d’élevage des chevaux, du sport et d’art équestres.Cet événement phare met en exergue la place de choix qu’occupe le cheval, cette créature divine, dans l’histoire et l’identité culturelle nationale et dans la mémoire collective.Initiée par l’Association du Salon du cheval, cette manifestation, qui a pu, au fil du temps, acquérir une renommée nationale et internationale sans cesse grandissante, propose une programmation scientifique, culturelle et ludique riche et diversifiée.Ainsi, plusieurs activités liées au cheval y sont organisées dans le cadre de compétitions ou exhibitions de haut niveau : le championnat international du cheval Barbe, le concours international de modèle et allures (Show A) du cheval Pur-Sang Arabe, la coupe des champions des chevaux arabe-barbes et le concours international de saut d’obstacles 3*W, 3ème étape du « Morocco Royal Tour » (MRT) qualificatif pour la Coupe du Monde. Au programme figurent également plusieurs conférences destinées à améliorer la sensibilité des éleveurs aux différentes problématiques soulevées par l’élevage du cheval (les coliques, les dermatoses prurigineuses, la grippe équine, la dentisterie équine, le stress), ainsi que la sensibilisation du grand public sur la place du cheval dans la tradition orale marocaine amazigh, son importance dans les relations diplomatiques et les échanges entre le Maroc et l’étranger.

  • COSUMAR: LANCEMENT DE LA NOUVELLE EDITION DU ''PRIX D'ENCOURAGEMENT'' EN FAVEUR DES BACHELIERS DES PRODUCTEURS DE LA CANE ET BETTERAVE A SUCRE
    COSUMAR: LANCEMENT DE LA NOUVELLE EDITION DU ''PRIX D'ENCOURAGEMENT'' EN FAVEUR DES BACHELIERS DES PRODUCTEURS DE LA CANE ET BETTERAVE A SUCRE

    COSUMAR LANCE LA NOUVELLE EDITION DU "PRIX D'ENCOURAGEMENT" EN FAVEUR DES BACHELIERS MERITANTS ENFANTS D'AGRICULTEURS PRODUCTEURS DE CANNE ET BETTERAVE A SUCRE PARTENAIRES DE COSUMAR Cet appel à candidature vise à promouvoir l'excellence scolaire pour 5 élèves de chaque région sucrière ayant obtenu les meilleures notes à l’examen du Baccalauréat marocain. Ils seront récompensés par un Prix d'une valeur de 10 000 DH chacun pour les encourager dans la poursuite de leurs études supérieures. Pour déposer leur candidature, les bacheliers doivent remplir les conditions suivantes : •        le candidat doit être un(e) fils/fille d'agriculteur producteur de canne ou de betterave à sucre partenaire de Cosumar •        l'agriculteur doit être inscrit dans la liste des producteurs sucriers de la campagne en cours •        le certificat de Baccalauréat doit être délivré par un établissement scolaire publique   Le candidat doit aussi présenter : •        une copie du contrat d'agrégation de l'agriculteur partenaire •        une copie du reçu de paiement de la campagne en cours •        une copie du certificat de Baccalauréat légalisé en plus du dernier relevé de note •        une copie de sa CINE Les candidatures sont à adresser à la Direction de la sucrerie rattachée au périmètre sucrier de la famille du candidat. Pour cette année, la date limite de dépôt du dossier de candidature est fixée au 27 octobre 2017. L'annonce des résultats fera l'objet d'une cérémonie de remise des Prix dans laquelle seront invités les heureux gagnants et leurs familles.

  • Enseignement: Abdelmoumen Talib nouveau directeur de l'AREF Casablanca-Settat .
    Enseignement: Abdelmoumen Talib nouveau directeur de l'AREF Casablanca-Settat .

    L'AREF Casablanca-Settat a un nouveau commandant de bord. Il s'agit de M. Abdelmoumen Talib, qui venait de l'académie régionale d'éducation et de formation Beni Mellal-Khénifra, où il a passé plus de plus de sept ans comme directeur, en remplacement de M. Mhmadine Ismaili, nommé directeur de l'AREF Casablanca-Settat il y a à peine un an et demi. Réputé pour être l'homme du dialogue et des tâches difficile, M. Talib a réussi à résoudre et surpassé de nombreux problèmes et contraintes rencontrés dans une région marquée par sa position géographique montagneuse et des zones rongées par de grands malaises scolaires dont principalement l'échec et l'anbondon scolaire. Le secteur de l'Education Nationale dans la région investit donc beaucoup sur la touche de Abdelmoumen Talib pour  redresser la situation, combler les dysfonctionnements qui grèvent l'enseignement et assurer la continuité des grands chantiers de réforme amorcés par ses prédécesseurs. L'objectif est de réhabiliter l'école publique, d'améliorer la qualité de l'enseignement et les cobditions du staf enseignant. Rappelons que Abdelmoumen Talib, lauréat de l'Ecole des Sciences de l'Information (Cycle Informatiste : 1990 et cycle informatiste spécialisé : 1999 ) a été designé directeur de l'Académie régionale d'éducation et de formation de Tadla-Azilal, avant d'être investi lundi 9 octobre à la tête de l'AREF Casablanca-Settat.   Mohamed LOKHNATI

  • Sidi Bennour: La population de Sebt Kridid crie à la marginalisation !
    Sidi Bennour: La population de Sebt Kridid crie à la marginalisation !

    La population de la commune Sebt Kridid, cercle et province de Sidi Bennour a adressé dernièrement au gouverneur une pétition collective de protestation sur les conditions pénibles et le calvaire qu'endurent les habitants de cette commune, soutenue d'une centaine de signatures où l'on retrouvait des ONG et des organismes de droit humain.Les signataires déplorent avec amertume la déterioration quasi-totale des services socio-économiques de la commune et dénoncent vivement l'indifférence et la léthargie par lesquelles élus, autorités locale et provinciale, traitent les affaires des citoyens dans cette contrée totalement marginalisée, alors qu'elle se trouve juste à quelques kilomètres de la province de Sidi-bennour, précise la pétition.A cause d'un réseau routier déffectueux, de l'absence d'une infrastructure sanitaire appropriée (maternité, dispensaire de proximité), absence d'une infrastructure adéquate surtout au niveau de l'enseignement du secondaire collégial et qualifié, absence d'un réseau d'assanissement liquide, d'un poste de gendarmerie royale à même d'assurer la sécurité des contribuables et de tout intérêt particulier à la jeunesse de cette commune qui se vautre dans loisiveté et le chômage, la population de Sebt Kridid, appelle à sa pétition les autorités provinciale à réagir cette fois-ci avec plus de rigueur à leurs doléances, faute de quoi, soulignent ses signataires, ces derniers se disent prêts à user de tous les autres moyens légaux (marche de manifestation, sit-in devant le siege provincial,...etc), pour faire valoir leurs droits légitimes et obtenir gain de cause.                  Mohamed LOKHNATI 

a