Un policier reçoit un coup de fusil Salon du Livre et de la Presse Jeunesse à El Jadida El Jadida: Anarchie des cafés sur la plage, Jusqu’à quand ? Le Maroc, futur producteur d’étain Une compagnie australienne exploitera prochainement la mine d’Achmmah La FOSEE rend hommage aux retraités du MEN mis à la retraite au titre de l’année 2013 Hausse de la superficie emblavée dans la région de Doukkala-Abda. La culture des céréales accapare 585.000 hectares El Jadida abrite un camp de vacances organisé au profit de 140 élèves issus du monde rural - Le directeur de l’Académie s’enquiert des conditions de ce campement Arrestation de 4 supporters des FAR. La proximité pour la sécurité du citoyen et de ses biens Doukkala Abda M. Naji Choukri, nommé directeur de l’AREF Doukkala Abda Centre Dar Al Amal d’El Jadida Vif succès de la journée porte ouverte dédiée aux femmes et enfants abandonnés DHJ L’OCP pompe quelques 4 millions de dirhams dans la trésorerie du DHJ



Attention à la cosommation des huitres!

Catégorie : Actualités | Rédigée par La rédaction
le 19/04/2014 à 14:12 | Commentaires : 0 | Lectures : 409

Le Département de la Pêche Maritime a annoncé, jeudi, l'interdiction provisoire de la commercialisation des huîtres issues de la lagune de Oualidia.

Lire l'article

Festival de lecture sous l’arbre à El Jadida et à Moulay Abdellah ?

Catégorie : Griffonnage et gribouillage | Rédigée par Abdelilah Nadini
le 17/04/2014 à 10:05 | Commentaires : 0 | Lectures : 1007

Tous les peuples du monde -ou presque- ont une affinité particulière envers l’arbre, allant jusqu'à la vénération pour ceux qui le considèrent  comme étant l’intermédiaire entre les esprits souterrains et ceux du ciel, intercesseur entre les hommes et leurs dieux, l’identifiant parfois à des divinités, à la mort, à la fécondité, à la guérison... Un Calendrier des arbres, Celte, mais aussi Grec ou Romain, établissait une correspondance entre les arbres, les lettres, les mois et les dieux. Et puis il y a d’autres moins passionnés  se limitent à la célébration   d’une  journée de l’arbre. En Tunisie par exemple  la fête nationale de l'arbre, est célébrée chaque deuxième dimanche du mois de novembre. A cette occasion des campagnes de reboisement et des actions de sensibilisation sont organisées à travers les différentes régions en mettant la lumière sur le rôle écologique et économique des forets. Chez nous cette journée passe le plus souvent inaperçue.

Lire l'article

Les entreprises polluantes désormais assujetties à une écotaxe, l’OCP en fera-t-il partie.

Catégorie : Actualités | Rédigée par Abdelilah Nadini
le 14/04/2014 à 18:12 | Commentaires : 0 | Lectures : 373

Selon une étude réalisée par le ministère chargé de l’Environnement, le coût de dégradation de l’environnement au Maroc pour l’année 2000 a été estimé à 3,7% du produit intérieur brut (PIB), soit 13 milliards de dirhams par an, et les chiffres continuent à grimper avec une croissance soutenue.

Les lois relatives à l’environnement sont là, mais leurs applications tardent à se frayer un chemin entre les intérêts de l’état et le tissu socio-économique où l’informel prédomine.

 

Lire l'article

200 leaders des TIC attendus à El Jadida. La capitale des Doukkala abritera le Sommet francophone des DSI 2014

Catégorie : Actualités | Rédigée par La rédaction
le 14/04/2014 à 01:14 | Commentaires : 0 | Lectures : 269

200 parmi les plus influents décideurs des nouvelles technologies de l’information (TIC) se réuniront à El Jadida, les 29 et 30 avril, pour deux jours de discussions et d’échanges sur leur rôle primordial dans le monde de la transformation technologique.

Lire l'article

El Jadida: régularisation de la résidence de certains sans papiers.

Catégorie : Actualités | Rédigée par Abdelilah Nadini
le 11/04/2014 à 20:06 | Commentaires : 0 | Lectures : 522

Le Maroc est en train de régulariser la situation de  plusieurs milliers d'étrangers, en majorité des subsahariens, résidant illégalement depuis de nombreuses années dans plusieurs villes du pays. Ils seraient, selon le ministre de l'Intérieur, entre 25.000 et 40.000, et la plupart ont déjà ''mis pied à terre'' dans le pays, s'étant définitivement résolus à abandonner la poursuite de l'aventure vers « l'Eldorado » européen. Devant des frontières maroco-espagnoles devenues inaccessibles, la dureté du système de surveillance et la répression systématique, des milliers de subsahariens se sont résolus à rester au Maroc, vivotant de petits boulots. C'est sur la base d'un rapport sur la situation des migrants et des milliers de réfugiés établi par le Conseil marocain des droits de l'homme (CMDH), que Mohamed VI a donné le feu vert à cette opération de régularisation. Selon ce rapport, ''le Maroc n'est plus seulement un pays de transit (vers l'Europe à travers les enclaves espagnoles de Ceuta et Melila), mais également un pays de résidence pour les migrants (....).

Lire l'article
















  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9