A la une
  • EL JADIDA : LA MISE À NIVEAU URBAINE CONTINUE
    EL JADIDA : LA MISE À NIVEAU URBAINE CONTINUE

    Faute de budget, les travaux se sont arrêtés au niveau des pénétrantes depuis Marrakech et Oualidia à la place touristique Breija près du port, mais ceux de la mise à niveau urbaine se poursuivent normalement pour le reste de la ville.Les travaux de relooking de la ville d’El Jadida se sont arrêtés au niveau des pénétrantes de la ville, depuis la route menant vers Marrakech et au niveau de celle menant vers Oualidia et Safi, à travers la station balnéaire de Sidi Bouzid. Les travaux sont également interrompus sur la place Breija, donnant sur le port et la Cité portugaise. «Cependant les travaux de mise à niveau urbaine se poursuivent normalement pour le reste de la ville», souligne Abderrahim Azmi, responsable de la division technique et 1er vice-président de la municipalité d’El Jadida. Là il faut noter que le budget de 127 MDH, alloué pour les pénétrantes depuis la route de Marrakech et de Oualidia et Safi, serait épuisé. Les entreprises, travaillant pour ce projet, auraient dépassé les plans convenus en agrandissant les routes.Le cahier des chantiers n’aurait pas été respecté. Des techniciens de la municipalité auraient modifié les travaux sans aviser leurs supérieurs hiérarchiques. Le responsable de la division technique de la municipalité parle de recourir au jugement des tribunaux afin de délimiter les responsabilités. «Il faudrait 34 MDH supplémentaires sinon plus afin de poursuivre les travaux normalement, mais le budget est épuisé», note-t-on auprès de la commune. Résultat, il faudrait procéder à des modifications draconiennes des plans. Ainsi, la route de Sidi Bouzid ne sera dotée que d’une seule fontaine au lieu de deux prévues initialement. D’autres restrictions sont également préconisées au niveau des trottoirs et de l’éclairage ainsi que pour la voie refuge. Cela dit, les travaux qui se sont arrêtés au niveau de la place touristique Breija, le sont pour un tout autre motif. Les terrains de cette place, propriété de l’ANP (Agence nationale des ports) étaient en location par la municipalité et le bail est arrivé à son échéance en 2015, sans qu'il soit renouvelé.L’aménagement de la place Breija, située près du port et en face de la Cité portugaise, avait pour objectif l’embellissement de ce grand espace actuellement en friche. La mise à niveau de cette place, d’une superficie de 2,5 ha, était prévue avec un budget de près de 6 MDH pour en faire une place touristique très agréable, aménagée avec du carrelage, des bancs et un éclairage d’ambiance et projecteurs. «Avant de poursuivre les travaux il faudrait d’abord trouver une solution avec l’ANP», note-t-on auprès des responsables. Pour rappel, le programme de mise à niveau urbaine de la ville d'El Jadida a été lancé par le précédent Conseil municipal. Un budget de plus de 300 MDH a été dédié aux différents travaux de voirie et réseaux divers, au renforcement des routes ou encore à l’embellissement de toutes les entrées de la ville. Les premiers travaux de mise à niveau urbaine ont été lancés avec l’idée de se renforcer au fil des mois. Selon le programme, le plan stratégique global, vision 2013/2017 visait la remise à neuf de la ville, entre autres. Les quartiers périphériques et les nouveaux lotissements, étaient aussi concernés par le plan de l’administration communale.

  • El Jadida: Saisie de grandes quantités de produits pharmaceutiques de contrebande
    El Jadida: Saisie de grandes quantités de produits pharmaceutiques de contrebande

    Les éléments du service provincial de la police judiciaire d'El Jadida ont saisi, mercredi 28 septembre, suite à une perquisition au siège d'une association médicale à but non-lucratif, une grande quantité de produits médicaux et pharmaceutiques de contrebande, dont des comprimés et des produits anesthésiques d'une valeur totale d'environ 800 000 dirhams, indique aujourd'hui la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Une somme de 7 575 dirhams, trois téléphones portables et des équipements informatiques ont été également été saisis. Cette opération intervient sur un ordre écrit du parquet général faisant suite à une plainte déposée par le syndicat des pharmaciens de Casablanca-Settat, et ce après que l'association médicale ait été soupçonnée de vendre des produits médicaux et pharmaceutiques de manière illégale. Le secrétaire local de l'association, un enseignant à la retraite, et un des employés de l'ONG ont été placés en garde à vue à la disposition des besoins de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, indique-t-on de même source.

  • Le médecin responsable du décès de la petite fille à El Jadida poursuivi en justice
    Le médecin responsable du décès de la petite fille à El Jadida poursuivi en justice

    Un médecin est tenu moralement à porter assistance à un malade quelles que soient les circonstances. Celui qui se trouvait ce soir là de garde à l’hôpital a failli à ses engagements.L’affaire du décès de la petite Chaimaa à El Jadida à cause de la négligence des médecins continue à faire des remous. En effet, le cadavre de la petite fille, à peine âgée de deux ans, a subi une autopsie au centre médico-légal de Casablanca et le rapport du médecin légiste a conclu que la mort était due à une insuffisance respiratoire. Cette  conclusion a déclenché un tollé dans les milieux des défenseurs des droits de l’homme et du reste de la société civile de la capitale des Doukkalas. Certains médecins contactés affirment que l’état de la petite fille nécessitait une petite intervention, ce qui lui aurait sauvé la vie. Le médecin interne de garde, ce soir là, n’a pas daigné la prendre en charge, ne serait-ce que pour la soumettre à une séance d’oxygénation et lui administrer un médicament pour freiner la fièvre. Au lieu de cela, ce médecin s’en est lavé les mains, bien que la petite ait donné des signes de convulsion, et a conseillé aux parents de se diriger vers une clinique privée.C’est cette démarche contraire au serment d’Hippocrate exprimant une négligence manifeste, qui a poussé la ligue de défense des droits de l’homme de se constituer partie civile et de poursuivre le médecin de garde de l’hôpital  en justice pour non assistance à une personne en danger.A rappeler que la petite Chaimaa présentait une poussée de fièvre et puisque le centre de santé du village Chbanat de la commune d’Ouled Fraj était dépourvu, les parents se sont dirigés vers l’hôpital d’El Jadida qui, à son tour, refusa de la prendre en charge. Elle finira sur les bras de son père en pleine rue...

  • PROVINCE EL JADIDA : AL OMRANE À LA RESCOUSSE DES QUARTIERS SOUS-ÉQUIPÉS
    PROVINCE EL JADIDA : AL OMRANE À LA RESCOUSSE DES QUARTIERS SOUS-ÉQUIPÉS

    Trois conventions ont été signées pour la mise à niveau de différents quartiers dans différentes communes de la province.La province d’El Jadida s’attelle à la requalification des différents douars et quartiers sous-équipés. Ainsi, un plan provincial vient d’être lancé, avec la participation de la holding Al Omrane et la RADEEJ, pour les communes Moulay Abdellah, Sidi Ali Benhamdouche, Oulad Rahmoune et Azemmour. «L’objectif est d’améliorer les conditions de vie des citoyens par le biais de la lutte contre l’habitat insalubre», indique Mouad Jamai, gouverneur d’El Jadida, lors d’une journée d’information organisée la semaine dernière.À cet effet, trois conventions de partenariat et de financement ont été signées pour requalifier les différents quartiers marginalisés de ces communes. La première convention, qui rentre dans le cadre de la politique de la ville et qui porte sur la requalification des quartiers sous-équipés et leur intégration au tissu urbain de la province, est d’un coût de 252 MDH. Cette première opération est financée par le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville, avec comme opérateur la Société Al Omrane Casablanca. «Les travaux, qui portent essentiellement sur la voirie, concernent 30 quartiers pour une durée de réalisation étalée sur 3 ans», indique Noureddine Rabbaj, directeur Al Omrane à El Jadida. Les réalisations vont bénéficier à près de 4.500 ménages sur une superficie d’intervention de près de 206 ha. Actuellement, les plans de redressement sont élaborés pour 6 quartiers et sont en phase finale de validation.Pour ce faire, trois bureaux des études techniques et trois ingénieurs-géomètres-topographes ont été désignés. Les travaux topographiques seront entamés dès octobre prochain. La deuxième convention concerne le programme de requalification et d’achèvement des travaux de 4 quartiers situés dans les communes Azemmour et Moulay Abdallah, pour un coût estimé à 43,4 MDH. Le financement est également assuré par le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville à hauteur de 26 MDH. Alors que la participation des communes Moulay Abdellah se chiffre à 12,3 MDH et Azemmour pour 5,1 MDH. Le maître d’ouvrage désigné, la société Al Omrane Casablanca, devra s’occuper de la réalisation de la voirie, l’assainissement liquide, l’eau potable et l’éclairage public. Ces derniers travaux programmés sur 2 ans concernent 2.068 ménages sur une superficie d’intervention de 28 ha.La troisième convention de partenariat et de financement concerne la réalisation du premier programme relatif au traitement des habitations menaçant ruine dans les villes d’El Jadida et Azemmour. Ce dernier programme entièrement financé par le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville est étalé sur 18 mois avec un coût estimé à près de 10 MDH. «Actuellement, le programme d’intervention est en cours d’élaboration par les différents partenaires», précise le directeur Al Omrane El Jadida.

  • Cession de la totalité des actions d’un grand établissement de formation à El Jadida
    Cession de la totalité des actions d’un grand établissement de formation à El Jadida

    Conçu en duplex (2 Etages), un grand établissement situé en plein centre ville d’El Jadida, met en vente la totalité des actions (SARL). Parmi les atouts de l’établissement :- Un local bien situé au cœur du centre ville, bien conçu en duplex (450 m2), salles spacieuses et bien équipées, cadre agréable en face de la mer…- Un portefeuille clients développé (Les grandes boites industrielles de la région) - Un important réseau de compétences nationales (formateurs professionnels) pour dépenser des formations dans divers domaines (18 formateurs vacataires).- possibilités de développer des prestations de service assez diversifiées- Une comptabilité à jour et comptes positifs : Compte clients : prestations facturés à nos clients, en attente de paiement. Compte fournisseurs : aucun crédit fournisseur (aucune dette n’est comptabilisée) Pour plus d’informations Contacter nous au : 0661430311  

  • El Jadida: arrestation de 2 individus pour le vol de l’arme d'un inspecteur de police
    El Jadida: arrestation de 2 individus pour le vol de l’arme d'un inspecteur de police

    La police judiciaire d’El Jadida a procédé ce mercredi à l’arrestation de deux individus, dont un ayant des antécédents judiciaires, soupçonnés d’être impliqués dans une affaire de vol de logement d’un inspecteur principal de police exerçant à la Sûreté provinciale d’El Jadida.« Selon les premiers éléments de l’enquête, les mis en cause ont réussi à pénétrer dans la demeure du fonctionnaire de police en sautant d’une maison mitoyenne le jour de Aïd Al adha profitant de l’absence du propriétaire », indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que les suspects ont dérobé une somme d’argent, des bijoux et l’arme de service de l’inspecteur de police.Les investigations ont permis de récupérer l’arme, vingt balles, ainsi qu’une grande partie des bijoux volés, ajoute la même source, précisant que l’un des deux individus a effectué cinq tirs en l’air dans un terrain vague dans les alentours de la ville.Quatre douilles ont été récupérées tandis que les recherches sont en cours pour retrouver la cinquième, précise-t-on.Les mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, alors que les recherches se poursuivent pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire.